{Bon à savoir} Comment bien conserver ses légumes

{Bon à savoir} Comment bien conserver ses légumes

Bon à savoir

Alors que chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an, il est important de connaître les astuces afin de bien les conserver.

Dans un endroit frais, sec et sombre

Les pommes de terre et autres tubercules, l’ail et l’oignon et les cucurbitacées comme le potiron, se conservent de façon optimale dans un endroit sec, sombre et frais. La lumière donne une couleur verdâtre et un goût amer aux pommes de terre et la chaleur les fait germer.

Comment les ranger au réfrigérateur ?

Vous pouvez mettre au réfrigérateur, dans le bac prévu à cet effet, les légumes que vous allez consommer dans la semaine (exceptés ceux cités plus haut). Les températures y sont comprises entre 8 et 10°C et permettent une maturation lente du produit. Il faut éviter de les mélanger et ne pas les laver, cela les fait mûrir plus vite. Les champignons et les asperges doivent être disposés dans du papier absorbant.

Le congélateur, une bonne idée ?

Peut-on congeler tous les légumes ? Oui ! C’est une méthode qui vous permettra de les garder en parfait état durant dix mois maximum. La plupart, comme l’aubergine, la courgette ou les pommes de terre ont besoin d’être blanchis avant, c’est-à-dire d’être plongés dans de l’eau bouillante quelques minutes avant d’être mis dans de l’eau froide. N’oubliez pas de bien les sécher à l’aide d’un torchon ou de papier absorbant et de les mettre dans un sac de congélation avant de les ranger.

Le plus : il n’est pas nécessaire de les faire décongeler avant cuisson.

Et si on les déshydratait ?

C’est LA solution si vous ne savez pas quand les consommer. Pour cela, vous avez besoin soit d’un déshydrateur, que l’on trouve dans le commerce, soit d’un four. À l’aide de ce dernier, vous allez faire sécher vos légumes très lentement entre 30 et 40°C après les avoir préalablement blanchis. Surveillez de temps en temps pour vérifier le séchage. L’inconvénient de cette technique, c’est qu’elle prend généralement plusieurs heures.

La déshydratation sèche le produit en lui retirant toute son eau, mais ne lui enlève en rien ses qualités tant au niveau du goût que de ses valeurs nutritives. Cette méthode vous permet de garder vos légumes durant un an dans des bocaux placés dans un endroit frais, sec et sombre. De plus, elle constitue une bonne alternative à ceux qui souhaiteraient manger toute l’année des légumes qui ne sont pas forcément de saison.

Le saviez-vous ?

Les fruits ne doivent pas à être disposés à côté des légumes. Certains d’entre eux comme la poire ou la pomme dégagent de l’éthylène, une substance qui les fait mûrir plus rapidement. Elle leur donne également un goût d’amertume.
Le cas de la tomate : réfrigérateur ou air libre ? S’il est possible de la mettre au réfrigérateur pour la préserver plus longtemps, elle conserve mieux ses qualités gustatives à l’air libre. Une solution : ne les achetez pas en trop grande quantité, quitte à retourner une à deux fois par semaine au supermarché ! Moins acheter, c’est aussi moins gaspiller, alors à vos listes de courses !

 

Source : http://agriculture.gouv.fr/
Le St Marcellin truffé de la maison Cellerier

Le St Marcellin truffé de la maison Cellerier

Produit de la semaine

La maison Cellerier vous dévoile en images ses secrets de fabrication.. L’essentiel étant : 2 produits de qualité !

Maison Rousseau : Un siècle de Passion…

Maison Rousseau : Un siècle de Passion…

Commercant du mois

L’aventure débute en 1906, lorsque Monsieur Fernand Rousseau, Charentais pure souche décide de faire découvrir les produits de son terroir à Lyon et installe aux Halles des Cordeliers sa première échoppe. Petit à petit, la vitrine se découvre et laisse place au banc de l’écailler : la maison fait goûter ses huitres.

C’est en 1971, que la seconde des 4 générations « Rousseau » suit le déménagement historique des Halles à la Part Dieu. Depuis les débuts, l’étal s’est enrichi et coquillages et crustacés ont la part belle. Cette époque marque l’arrivée des premiers plateaux de fruits de mer à emporter, grâce à l’arrivée du polystyrène.

 Jean Louis Lemmens, restaurateur haut savoyard, qui vient de passer la bague au doigt d’Alexandra, jeune Lyonnaise, découvre les richesses de cette ville.
En 2001 ils décident ensemble de saisir l’opportunité de reprendre cette belle affaire Lyonnaise presque centenaire.

 Conscients du patrimoine de la « Maison Rousseau », c’est tout naturellement que les 2 époux décident de conserver l’enseigne. Comment ne pas continuer à écrire l’histoire d’une Maison qui vient de traverser un siècle ?

Dans cet élan ils créent le Petit Salon en 2004, agrandissant ainsi significativement son espace de réception, tout en donnant plus de confort et d’espace à ses clients.

 En 2010 Patrice Muller, poissonnier de père en fils en Calabre, rejoint le duo.

Les plats cuisinés font leur entrée « à la carte », ils permettent de faire découvrir ses produits sous toutes leurs facettes, entre originalité et tradition.

 C’est ensemble que le trio se donne pour ambition de perpétuer la renommée de la maison Rousseau, tout en y apportant par petites touches : modernité & dynamisme.
Ainsi se poursuit l’aventure débutée en 1906, avec pour seul leitmotiv : fraicheur et bonne humeur.

Longue vie !

Plus d’informations sur la Maison Rousseau :

Site internet
Page Facebook 
Fiche commerçant