Resto’Halles : Bon sang ne saurait mentir…

Resto’Halles : Bon sang ne saurait mentir…

Commercant du mois

 C’est au détour de l’entrée sud, confiné dans ce coin des Halles qui semble avoir été crée pour lui, que le comptoir du Resto’ Halles invite à la pause.
Un endroit qui, aujourd’hui comme hier, rassemble habitués et bons vivants autour d’un petit blanc, mais aussi d’une personnalité. Celle de Jacky Guieu jadis, un personnage incontournable des Halles de l’époque, que Yannis Rousseau, nouveau propriétaire et « enfant des halles » a bien connu.

 Fils de la maison du même nom, écaillers de père en fils depuis 1906, Yannis Rousseau a grandi avec la culture de la bonne chère et décide très tôt de s’émanciper de la maison familiale en entamant dès l’âge de 15 ans, une formation de charcutier-traiteur.
Désireux de réussir par ses propres moyens, il débute au bas de l’échelle en tant qu’apprentis dans différentes maisons et apprend les bases du métier « à la dure ». Une expérience formatrice mais difficile, qui le poussera rapidement à découvrir le métier dans un nouveau format : celui de la grande distribution. Il y apprendra toutes les notions de gestion administratives et managériales, dans un cadre ou l’esprit d’équipe domine et favorise l’épanouissement du jeune pompier volontaire.

 Après avoir éprouvé toutes les facettes de son métier, Yannis Rousseau part à la conquête de nouvelles expériences et décide de changer de domaine en intégrant un laboratoire pharmaceutique, dans lequel il travaillera 3 ans.

 C’est en 2005, à maturité, qu’il décide de monter sa propre affaire. Son idéal : un petit restaurant aux alentours de Lyon. C’est alors que « Chez Jacky » comptoir incontournable des Halles, resté dans son jus depuis 1970, est en vente. Yannis, qui aurait préféré s’installer ailleurs, voit dans cette opportunité un signe du destin mais aussi un véritable challenge.

Il se lance dans l’aventure après mure réflexion. Quelques mois de travaux plus tard et une transformation radicale, le Resto halles voit le jour.

 Une cuisine lyonnaise, généreuse et riche, un accueil convivial, une équipe soudée autour d’un patron bienveillant et altruiste, le Resto’Halles a la bonhomie contagieuse.

Une fierté pour Yannis Rousseau, qui a réussi son pari : s’émanciper de son héritage familiale tout en en conservant l’essence : le goût des bonnes choses et du partage.

 
Suivez l’actualité du Resto’Halles sur Facebook
Découvrez la fiche commerçant 

 

 

Maisons Claude & Victoire

Maisons Claude & Victoire

Commercant du mois

L’histoire débute en 1991, lorsque Claude Polidori, dirigeant d’une entreprise dans l’industrie aluminium et propriétaire d’un bar rue mercière, décide de développer une nouvelle activité dans le domaine de la gastronomie. Gone pure souche, habitué des Halles de Lyon depuis son enfance, il grandit avec la culture des bons produits et de la bonne chère.

C’est donc tout naturellement que son nouveau projet prend forme au sein du temple de la gastronomie Lyonnaise, lorsque la boulangerie Rebolle est mise en vente.
Une occasion idéale pour cet entrepreneur que les métiers de bouche passionnent depuis toujours, mais un challenge également, puisque ce nouveau métier reste à apprendre…

 La Maison Claude voit donc le jour en 1991, une boulangerie de qualité, moderne et épurée permettant une belle mise en valeur de ses produits. Tout en consolidant ses bases avec des pains et viennoiseries traditionnelles, M.Polidori souhaite élargir rapidement la gamme et être novateur, à une époque ou les variétés de pains sont limitées.
Dans ce cadre, il rachète Praline et Chocolat cours Lafayette, mais également une autre boulangerie cours Charlemagne, nommée Claude et compagnie, qui devient le laboratoire de fabrication du groupe.

 Désireux de promouvoir les produits locaux et de trouver de nouvelles matières premières de qualité, M.Polidori développe également différentes collaborations.
Avec M.Drap, artisan boulanger dont la cuisson au feu de bois et la qualité des farines bio permet la création de nouvelles gammes. Mais aussi avec Quentin Sany, ancien compagnon du devoir et créateur du « Pain du gone » , qui cultive ses propres céréales et fabrique son pain, le St Roch, dans le fournil familial de Charnay situé dans le Beaujolais.

 C’est en 2008, que les boulangeries « Polidori » s’agrandissent davantage avec le rachat de la seconde boulangerie des Halles. La maison Pizot devient la Maison Victoire. Elle se spécialise dans les pâtisseries et les viennoiseries maison, en remettant notamment au goût du jour, les gâteaux conventionnels tels que les Ambassadeurs, Saint Potain, Paris-Brest et autres tartes et brioches praline.

 En parallèle d’un agenda déjà bien chargé, Claude Polidori est président du groupement lyonnais des artisans moderne (GLAM) et de l’automobile club du rhône.
Très investi dans la vie et le rayonnement des Halles de Lyon, il entame également son 5ème mandat en tant que président de l’Association des Commerçants. Un rôle que cet enfant des Halles remplit avec toujours autant de plaisir et pour cause :

« Plaisir non partagé, n’est plaisir qu’à moitié. »

 

Plus d’informations sur les Maison Victoire & Claude :

04 78 62 95 54

Horaires d’ouverture :

Du mardi au samedi : 7h30 à 19h30
Dimanche et jours fériés : 7h30 à 13h30

Accéder à la Fiche commerçant 

Maison Rousseau : Un siècle de Passion…

Maison Rousseau : Un siècle de Passion…

Commercant du mois

L’aventure débute en 1906, lorsque Monsieur Fernand Rousseau, Charentais pure souche décide de faire découvrir les produits de son terroir à Lyon et installe aux Halles des Cordeliers sa première échoppe. Petit à petit, la vitrine se découvre et laisse place au banc de l’écailler : la maison fait goûter ses huitres.

C’est en 1971, que la seconde des 4 générations « Rousseau » suit le déménagement historique des Halles à la Part Dieu. Depuis les débuts, l’étal s’est enrichi et coquillages et crustacés ont la part belle. Cette époque marque l’arrivée des premiers plateaux de fruits de mer à emporter, grâce à l’arrivée du polystyrène.

 Jean Louis Lemmens, restaurateur haut savoyard, qui vient de passer la bague au doigt d’Alexandra, jeune Lyonnaise, découvre les richesses de cette ville.
En 2001 ils décident ensemble de saisir l’opportunité de reprendre cette belle affaire Lyonnaise presque centenaire.

 Conscients du patrimoine de la « Maison Rousseau », c’est tout naturellement que les 2 époux décident de conserver l’enseigne. Comment ne pas continuer à écrire l’histoire d’une Maison qui vient de traverser un siècle ?

Dans cet élan ils créent le Petit Salon en 2004, agrandissant ainsi significativement son espace de réception, tout en donnant plus de confort et d’espace à ses clients.

 En 2010 Patrice Muller, poissonnier de père en fils en Calabre, rejoint le duo.

Les plats cuisinés font leur entrée « à la carte », ils permettent de faire découvrir ses produits sous toutes leurs facettes, entre originalité et tradition.

 C’est ensemble que le trio se donne pour ambition de perpétuer la renommée de la maison Rousseau, tout en y apportant par petites touches : modernité & dynamisme.
Ainsi se poursuit l’aventure débutée en 1906, avec pour seul leitmotiv : fraicheur et bonne humeur.

Longue vie !

Plus d’informations sur la Maison Rousseau :

Site internet
Page Facebook 
Fiche commerçant 

 

Fac&Spera : La passion partagée

Fac&Spera : La passion partagée

Actualité Commercant du mois

« Fais & Espère » ou « Fais & Agis », voici le blason de l’une des plus grande maison viticole de la vallée du Rhône : La maison Chapoutier.

Fondée en 1808, la maison M.Chapoutier bénéficie aujourd’hui d’une renommée internationale. Un savoir-faire bâtit à travers 2 siècles, guidé par la passion de la vigne et dans le plus grand respect des équilibres naturels et des terroirs.

La convivialité et la générosité sont également des valeurs fortes du métier de « créateur de vin ».
« Elles enrichissent, comme un vin apporte ses richesses aux mets qu’il accompagne » et c’est dans ce cadre, que la maison Chapoutier a décidé en 2014 d’aller à la rencontre de tous les passionnés, en installant sa 1ere cave, dans le temple de la gastronomie, aux Halles de Lyon.

L’ambition : « démocratiser le bon vin » en proposant une sélection élargie et plus généraliste de vins, champagnes et spiritueux. Allier le plaisir et le prix avec un cœur de gamme très accessible et un conseil sur mesure.

Bourgogne, Languedoc, Alsace et autres régions se mélangent aux crus de la maison et côtoient également champagnes et spiritueux d’exception, prêts à déguster dans une cave « à température ».

L’équipe Fac&Spera vous accueille tous les jours et se tient à votre disposition pour accorder vos mets. Elle vous propose également des dégustations, une fois par mois, en présence des vignerons.

Plus d’informations sur Fac&Spera :
Site Internet
Fiche commerçants
Page Facebook

 

 

Chez les Gones : Bouchon pure souche

Chez les Gones : Bouchon pure souche

Actualité Commercant du mois

C’est en plein cœur des Halles, au détour de l’allée droite que le petit comptoir tout en longueur invite enfants du pays et touristes curieux à découvrir notre chère gastronomie lyonnaise …

Et qui de mieux qu’un vrai gone pour la faire partager ?

C’est en 1998, qu’Ivan Molière, lyonnais pure souche pose poêlons et grâtons aux Halles de Lyon, dans le petit cani dont il gardera le nom : Chez les Gones.

Déjà à la tête d’une affaire dans la région, Ivan est immédiatement séduit par ce petit bouchon surplombé d’une grande et lumineuse terrasse sous verrière. Un espace à la fois convivial et agréable qui invite autant à la dégustation « qu’à taper le carton ».

Le restaurateur, qui a fait ses armes à l’institut Vatel, conserve la cuisine authentiquement lyonnaise et y apporte sa touche personnelle. Des spécialités à la sauce « gones », comme le boudin à la crème d’oignon, chutney de poire mais aussi des grands classiques comme le fameux tartare, réputé comme l’un des meilleurs de la région !
Des produits de qualité, en provenance des producteurs et artisans locaux à l’image de la Maison Viabat, partenaire de toujours.

Un menu du jour avec deux plats au choix (poisson et viande), côtoie la petite carte de « lyonnaiseries » mais aussi la carte de vins, ou crus du Beaujolais, de Bourgogne et du Rhône sont servis à la bouteille ou au pot !

M.Molière et son équipe accueillent tous les gourmets 7 jours sur 7 le midi, mais également les groupes dès 30 personnes, sur privatisation avec des formules « tout compris ».

Plus d’informations :

Découvrez la fiche commerçant du restaurant
Visiter le site internet
Suivre « chez les gones » sur Facebook

 

Atelier Philippe Lechat : le Chef étoilé au service des gastronomes amateurs

Atelier Philippe Lechat : le Chef étoilé au service des gastronomes amateurs

Actualité Commercant du mois

C’est dans son corner dédié à la cuisine, que Philippe Lechat et son équipe vous accueillent toute l’année, entre cours élaborés & création d’événements culinaires sur mesure !

Philippe Lechat : un parcours étoilé

Initié par son père depuis son plus jeune âge, Philippe Lechat se passionne pour la cuisine et décide d’en faire son métier dès 16 ans.
Le tablier vissé à la ceinture, ce caractère déjà bien trempé ne manque pas d’ambition et débute son apprentissage dans différentes maisons, à la renommée prestigieuse.
Il débute notamment chez Pierre Orsi, puis poursuit son cursus chez Claude Gervais au Fantasque, un relais et châteaux étoilé, chez Gérard Clore, (2**Carry le Rouet), Gérard Boyer (Château Crayères 3*) ou encore à Tournus chez M.Ducloux. Amoureux de gastronomie française et de toutes les spécialités qui la façonnent, il apprend à travailler avec finesse et générosité, produits du terroirs et autre gibiers.

En 1993, Il prend la tête de la brigade du château de Bagnol dans le Beaujolais, avec laquelle il décrochera sa 1ère étoile en 1996.

Reconnu par ses pairs, Philippe Lechat ouvre son premier restaurant, « l’Hostellerie de la Varenne » en 2000 à Grezieux la Varenne. Une belle aventure qui durera 6 ans, avant que son désir d’enseignement le rapproche de l’institut Bocuse, au sein duquel il transmettra son savoir-faire de 2006 à 2008.

Toqués des Halles : Atelier de cuisine Philippe LECHAT

Fort d’un parcours complet, il décide de mettre sa passion pour la cuisine au service des gastronomes amateurs et crée “les Toqués des Halles”en 2008 aux Halles de Lyon – Paul Bocuse.

En petits groupes, il anime avec son équipe, des cours de cuisine pour particuliers et entreprises autour de thématiques dans l’air du temps, telles que : Le cocktail dinatoire, le Brunch ou encore de beaux produits tels que la truffe ou la saint jacques.

L’atelier Philippe Lechat c’est également un traiteur étoilé au service de l’événementiel. Des prestations de qualité remarquable et sur mesure, de la gestion du personnel au dessert, en passant évidemment par les accords mets et vins.

« Une offre sur mesure, qui vous ressemble. »

Une offre précise et sans détour, à l’image de ce chef qui comme bon nombre de ces talentueux confrères, ne mâche pas ses mots !

Découvrez le planning des cours et événements sur www.philippelechat.com
Et n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter des Toqués des Halles pour découvrir chaque mois de sublimes recettes à cuisiner chez vous !

Atelier de Cuisine Philippe LECHAT
Halles de Lyon Paul Bocuse
Tel : 04/78/89/24/07
Mail : contact@philippelechat.com

Visiter le site internet de l’atelier 
Visiter la page Facebook
Visiter la fiche commerçant

 

Fruisy : Le prêt à croquer multivitaminé !

Fruisy : Le prêt à croquer multivitaminé !

Actualité Commercant du mois

Lors de votre visite aux Halles de Lyon, vous avez sans doute été happé par ce petit corner d’une fraicheur multicolore qui invite à la dégustation.

Ananas, kiwi, coco, pèche, cerise, myrtille, orange… pressés ou juste préparés, bienvenue chez Fruisy et ses fruits et légumes prêts à consommer !

Fruisy voit le jour à Lyon en 2013. Son fondateur, Jonathan Chetail, encore étudiant à l’époque et grand amateur de produits frais et sains, décide de développer ce concept de fruits et légumes prêts à déguster, déjà assez répandu dans les pays anglo saxons.

Avec l’aide de l’enseigne Cerise et potiron, il installe tout naturellement son 1er corner dans les Halles de Lyon.
A partir d’un sourcing minutieux de fruits et légumes issus de l’agriculture raisonnée et de préférence locale, il élabore ses premières recettes de salades et de jus de manière saisonnière.
Désireux de conserver toutes les qualités nutritionnelles de ses produits, M.Chetail en collaboration avec des spécialistes, opte pour une méthode de pressage à froid, appelée « Pascalisation », qui lui permet de développer ses propres gammes de jus de fruits frais et de soupes.
Constitué d’une équipe jeune, dynamique et créative, Fruisy axe son développement sur la nouveauté. Des glaces 100% jus de fruits, ont d’ailleurs pris place sur la carte cet été, avec des mélanges de saveurs toujours plus originaux !

 Une belle entrée en matière pour ce jeune chef d’entreprise qui envisage déjà la suite ! Lancement digital, livraison directe, mais également restauration sur place font d’ores et déjà partis de la cueillette 2015/2016…

 Fruisy, un concept pour manger bien en toute simplicité, qui tient toutes ses promesses !

A suivre de prêt !

Le coup de cœur à découvrir: L’esquimau fruité Mangue /passion !

 

Plus d’informations sur Fruisy sur sa fiche commerçant
Son site internet
Sa page Facebook 

 

 

Cuisine du Sud, des spécialités en toute simplicité

Cuisine du Sud, des spécialités en toute simplicité

Actualité Commercant du mois

En flânant dans les halles, au détour de l’allée centrale, les papilles se laissent volontiers émoustiller par des saveurs d’ici et d’ailleurs… Une étal gourmande et généreuse à la méditerranéenne, de grandes poêlées qui invitent à la dégustation, bienvenue chez Cuisine du Sud !

Crée par Thomas Vedrine, ce concept de plats à emporter aux accents chantants, voit le jour en périphérie de Lyon en 2000. Passionné de cuisine, ce commercial de métier enfile veste blanche et tablier sur le tard, convaincu que la recette du succès tient en quatre mots : Qualité, hygiène, prix et accueil.

Soucieux de proposer à ses clients des plats élaborés à partir de produits de qualité supérieure, M.Vedrine s’approvisionne aux Halles pendant 3 ans, jusqu’à ce que le commerce situé en face de son poissonnier référent (Durand), s’offre à lui.

Un pari osé à cette époque ou la fréquentation des halles n’était pas ce qu’elle est et ou les clients ont leurs habitudes. Après des débuts en dent de scie, la générosité du concept séduit et les cuisines du sud se remplissent.

calamars-cuisineDuSud4

 

 

Paëllas, gratins de fruits de mer, calamars à la provençale, tajines et couscous revisités, Thomas Vedrine puisse son inspiration au gré de ses voyages, du bassin méditerranéen au moyen orient en passant par …. la Dombes !

 

 

 En effet, grands amateurs de grenouilles et face à une demande touristiques grandissante, les cuisiniers du sud décident d’élargir leur ardoise et de proposer cette spécialité typiquement régionale, sur la base d’un sourcing minutieux (grenouille sauvages).

grenouilles-cuisinedusud
Des clients séduits répandent leur enchantement et la petite cuisine devient rapidement l’un des lieux de dégustation incontournable des fameuses « French Frogs » !

Désormais, l’équipe soudée et complice régalent hommes pressés et amateurs éclairés, tous les jours de la semaine, avec pour seul mot d’ordre la qualité.

M.Vedrine avait raison, générosité et amour du métier ne pouvaient que fonctionner …

 

Plus d’informations sur la Cuisine du Sud :

Fiche commerçant
Page Facebook

 

AS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commerçant du mois : La Boucherie Centrale – Giroud & Perrier

Commerçant du mois : La Boucherie Centrale – Giroud & Perrier

Actualité Commercant du mois

 Au cœur des Halles, la Boucherie Centrale, une adresse de référence pour qui aime succomber aux plaisirs de la bonne et tendre chair ! Celle d’un tendre flanchet de veau,  d’un superbe fin Gras du Mézenc, d’un succulent agneau de pré-salé de la baie du Mont-Saint-Michel, d’une appétissante poularde de Bresse, d’une inoubliable côte de boeuf maturée…

En maître des lieux et roi du billot consacré, Monsieur Perrier anime son étal avec ses tripes et toute l’exigence que demande l’artisanat : car c’est bien en artisan humble et rigoureux qu’il s’est forgé sa réputation et qu’il fournit les plus belles tables de la région (la Mère Brazier, Le 9ème Art, Maison Clovis, Hôtel Restaurant la Pyramide, Restaurant Larivoire…).
La Boucherie Centrale se voit d’ailleurs récompensée en 2014 par le très convoité Blason d’Or, dans la catégorie Veau du Limousin, prix d’excellence s’il en est.

boucherie-lyon-equipe

 Travaillant main dans la main avec des éleveurs indépendants, celui qui a repris la Maison il y a 10 ans prône une consommation de viande intelligente, éthique et d’exception. Pour un gage de qualité optimal, chacune de ses viandes est ainsi travaillée artisanalement dans son laboratoire situé au sous-sol des Halles. La traçabilité est irréprochable. Ambassadeur invétéré du cheptel français, Monsieur Perrier n’hésite pas non plus à lorgner hors des frontières pour offrir ce que les terroirs ont de meilleur. Boucher de formation et de passion, il aiguise ses couteaux comme le goût de ses clients, dont la satisfaction lui est essentielle.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les notions de service et de conseil sont elles aussi cultivées avec le plus grand soin par toute l’équipe.

Voir la fiche commerçante de la Boucherie Centrale
Visiter le site internet
Voir la page Facebook

Commerçant du mois : Armelys

Commerçant du mois : Armelys

Actualité Commercant du mois

Armelys : un nom chantant, aux accents ensoleillés, qui se murmure à la table de tous les amoureux des mets grecs, libanais et arméniens. Et pour cause : nichée au cœur des Halles Paul Bocuse, l’épicerie/traiteur Armelys est devenu, en 5 ans d’existence,  l’une des grandes références de la cuisine arménienne et méditerranéenne à Lyon.

Les raisons de ce succès ? Saveur, fraicheur et excellence.  
Le secret ? Il se trouve peut-être bien dans la famille : une famille unie, passionnée et soucieuse de perpétuer son héritage gourmand. C’est bien elle qui est à  la tête et au cœur de la structure, faisant le choix de n’offrir que le meilleur de la gastronomie arménienne, complété par un vaste choix de produits grecs et libanais.  

armelys
Ici, les plats sont faits maison, sans exception, suivant des recettes traditionnelles, concoctés à partir du marché du matin, de viande de chez Trolliet, de fromages tout droit venus de Grèce. Pas une pâtisserie qui ne sorte de la cuisine… La charcuterie est fournie par une maison arménienne des plus confidentielles, qui perpétue son savoir-faire depuis 1939 et dont Armelys a l’exclusivité.
Côté Epicerie fine, la sélection est tout aussi rigoureuse pour des saveurs d’exception, tous les produits étant directement importés d’Arménie, du Liban ou de Grèce… jusque dans la sélection de vins et spiritueux.

Armelys, c’est la promesse d’un véritable voyage sensoriel, que l’on vienne emporter quelques mets aux rayons traiteur/épicerie, se régaler sur place à l’heure du déjeuner (le soir sur réservation) ou que l’on fasse appel au service traiteur à domicile (événement privé comme professionnel).

Suivez toute l’actualité d’Armelys sur FACEBOOK et très prochainement sur son site internet