Resto’Halles : Bon sang ne saurait mentir…

Resto’Halles : Bon sang ne saurait mentir…

 C’est au détour de l’entrée sud, confiné dans ce coin des Halles qui semble avoir été crée pour lui, que le comptoir du Resto’ Halles invite à la pause.
Un endroit qui, aujourd’hui comme hier, rassemble habitués et bons vivants autour d’un petit blanc, mais aussi d’une personnalité. Celle de Jacky Guieu jadis, un personnage incontournable des Halles de l’époque, que Yannis Rousseau, nouveau propriétaire et « enfant des halles » a bien connu.

 Fils de la maison du même nom, écaillers de père en fils depuis 1906, Yannis Rousseau a grandi avec la culture de la bonne chère et décide très tôt de s’émanciper de la maison familiale en entamant dès l’âge de 15 ans, une formation de charcutier-traiteur.
Désireux de réussir par ses propres moyens, il débute au bas de l’échelle en tant qu’apprentis dans différentes maisons et apprend les bases du métier « à la dure ». Une expérience formatrice mais difficile, qui le poussera rapidement à découvrir le métier dans un nouveau format : celui de la grande distribution. Il y apprendra toutes les notions de gestion administratives et managériales, dans un cadre ou l’esprit d’équipe domine et favorise l’épanouissement du jeune pompier volontaire.

 Après avoir éprouvé toutes les facettes de son métier, Yannis Rousseau part à la conquête de nouvelles expériences et décide de changer de domaine en intégrant un laboratoire pharmaceutique, dans lequel il travaillera 3 ans.

 C’est en 2005, à maturité, qu’il décide de monter sa propre affaire. Son idéal : un petit restaurant aux alentours de Lyon. C’est alors que « Chez Jacky » comptoir incontournable des Halles, resté dans son jus depuis 1970, est en vente. Yannis, qui aurait préféré s’installer ailleurs, voit dans cette opportunité un signe du destin mais aussi un véritable challenge.

Il se lance dans l’aventure après mure réflexion. Quelques mois de travaux plus tard et une transformation radicale, le Resto halles voit le jour.

 Une cuisine lyonnaise, généreuse et riche, un accueil convivial, une équipe soudée autour d’un patron bienveillant et altruiste, le Resto’Halles a la bonhomie contagieuse.

Une fierté pour Yannis Rousseau, qui a réussi son pari : s’émanciper de son héritage familiale tout en en conservant l’essence : le goût des bonnes choses et du partage.

 
Suivez l’actualité du Resto’Halles sur Facebook
Découvrez la fiche commerçant 

 

 

Commercant du mois