L’agneau, produit traditionnel de Pâques

L’agneau, produit traditionnel de Pâques

Actualité Produit de la semaine

Nos bouchers, la boucherie centrale et la maison Trolliet vous donnent quelques conseils pour choisir et préparer le produit traditionnel de votre repas de Pâques : l’agneau.

Les agneaux proposés par vos commerçants :

L’agneau Allaiton d’Aveyron  ou agneau « triple A « (Agneau d’Allaiton d’Aveyron). Ces agneaux sont élevés dans le département d’Aveyron grâce à des principes artisanaux. Ils grandissent sous la mère. Le suivi attentif de l’alimentation des mères permet de favoriser la production d’un lait équilibré indispensable au bon développement des agneaux. L’élevage de ces agneaux s’achève au moment où leur alimentation conduirait à développer plus de muscles. L’agneau sous la mère, tradition de l’Aveyron, a obtenu la certification Label rouge depuis 1993 puis la délimitation d’une IGP (Indication Géographique Protégée)

L’agneau de lait :  appelé également « laiton », est nourri exclusivement au lait de sa mère (brebis de race laitière). Il est abattu à 40/60 jours environ et pèse entre huit et douze kilos en moyenne. Sa chair, blanche ou légèrement rosée, à la saveur peu prononcée, est fine et tendre. Son grain est serré, son gras est ferme et blanc et ses articulations encore cartilagineuses. La production d’agneau de lait comprend notamment l’agneau de lait des Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques), l’agneau de Pauillac, l’agneau « Amatik » (de race Lacaune élevé dans la région basco-béarnaise, en cours de parution au JO), l’agneau du Pays d’Oc Le Bergeret, l’agneau « laiton » de l’Aveyron, l’agneau de Corse… Les cinq premiers bénéficient d’un Label Rouge.

L’agneau pré-salés du Mont St Michel : son goût particulier vient des herbes spécifiques qu’il pâture. Ces plantes (une cinquantaine d’espèces très appétentes) dont les puccinellies, les obiones, la salicorne, la spartine, procurent un goût salé à la viande tendre, rosée, au gras subtil. Au cours des siècles, les éleveurs ont construit un véritable savoir-faire pour atteindre cette qualité.

L’agneau Limousin : Agneau du Limousin  indication géographique protégée.
Le  Limousin, un terroir réputé pour la qualité de ses élevages et la production de races à viande.
Lait maternel, plante fourragère à volonté, complément de céréales, caractérisent l’alimentation de l’agneau LE BARONET vendu par la boucherie Triollet. Une viande savoureuse, tendre, charnue et facile à cuisiner

Agneay- boucherie triollet

Quelques conseils de préparation :

  • Le carré d’agneau :
    Sortir votre carré 2 heures à l’avance
    Préchauffez votre four à 240°
    Laissez cuire pendant 35 mn en laissant votre carré toujours sur l’os.
    Laissez ensuite votre carré porte entre-ouverte pendant 10 mn, couvert d’un papier d’aluminium.
  • Le gigot d’agneau :
    Sortir votre gigot 1 heure à l’avance
    Préchauffez votre four à 210°
    Laissez cuire pendant 1 heure
    Laissez ensuite votre carré porte entre-ouverte pendant 15 mn, couvert d’un papier d’aluminium. 
  • Pour toutes question ou conseil, les boucheries Centrale et Trolliet, se tiennent à votre disposition et vous souhaitent une joyeuse Pâques !